La prise en compte de l'environnement humain et naturel

Alors que cette section d’autoroute a été mise en service dans les années 1970, à une époque où les enjeux environnementaux étaient moins pris en compte, l’aménagement de l’autoroute A10 entre Poitiers et Veigné fournira l’occasion de moderniser les infrastructures existantes pour répondre au mieux aux standards des réglementations environnementales en vigueur. VINCI Autoroutes sera attentif au respect du cadre de vie des riverains, ainsi qu’aux aspects paysagers, à la ressource en eau, à la faune et à la flore.

Au fil des 93 km, l’autoroute A10 franchit ou longe, tour à tour, des paysages très variés : secteurs vallonnés, massifs boisés et vastes plateaux agricoles composent un tableau propre à ces régions situées aux confins du Poitou et de la Touraine. L’aménagement de l’autoroute A10 constitue une opportunité en matière d’insertion paysagère.

Projet autoroute A10 2X3 voies

VINCI Autoroutes a missionné le cabinet de conseil ADEV Environnement, spécialisé dans le paysage (topographie, relief, activité agricole, végétation, ressource en eau, éléments de patrimoine, sites touristiques, etc.), pour étudier les caractéristiques des 9 séquences paysagères identifiées, entre Poitiers et Veigné. Cette étude met en évidence les ouvrages d’art (viaducs et passages supérieurs) qui seront réintégrés au paysage, les secteurs bâtis, les monuments historiques situés à proximité de l’autoroute, les espaces naturels qu’il conviendra de prendre en compte.

Projet autoroute A10 2X3 voies

Les enjeux écologiques

Projet autoroute A10 2X3 voies

 

 

VINCI Autoroutes a fait réaliser un diagnostic écologique du site et de ses abords par l’agence Ecosphère. Les inventaires, réalisés entre 2014 et 2016, ont permis de lister les différents types d’habitats et d’espèces faune/flore, de les classer en fonction de leur rareté et, par conséquent, de leur fragilité. Cet état initial de la flore et de la faune pointera les précautions à prendre pour la préservation des espèces de faune et de flore à fort enjeu écologique.

Pour aller plus loin

Projet autoroute A10 2X3 voies

Les enjeux liés à la préservation de la ressource en eau

 

 

Les études conduites par le cabinet WSP France vont permettre de doter l’aménagement d’un dispositif efficace de gestion des eaux de ruissellement, issues de la plateforme autoroutière. Celles-ci seront recueillies dans les bassins de rétention qui vont être créés. Tels des sas, ces bassins ont vocation à gérer le débit et la qualité des rejets d’eau dans le milieu naturel, de manière à préserver les équilibres écologiques.

Projet autoroute A10 2X3 voies

Respect de la réglementation sur le bruit

Projet autoroute A10 2X3 voies

L’intégration de l’autoroute dans son environnement passe également par le respect de la réglementation acoustique.

Pour cela, VINCI Autoroutes a procédé à la réalisation d’un état initial du niveau sonore existant. Une campagne de mesure d’envergure a été réalisée par le cabinet Acouphen à l’automne 2015 afin de disposer d’une bonne représentativité de cette ambiance sonore initiale. Grâce à ces mesures, réalisées à proximité de l’autoroute A10 en façade d’habitations, et çà ‘utilisation d’un logiciel spécifique agréé par l’Etat, une cartographie acoustique a été établie sur deux périodes distinctes : le jour (entre 6h et 22h) et la nuit (entre 22h et 6h). Ces cartographies font état majoritairement d’une ambiance sonore modérée au sens de la réglementation. Le LAeq jour – qui évalue le niveau d’intensité acoustique moyen entre 6h et 22h – est ainsi inférieur à 65 décibels (A), tandis que le LAeq nuit est inférieur à 60 décibels (A).
 

 

 

Le projet résultant de la concertation sera étudié finement dans le cade des études de détails. Il sera intégré au logiciel spécifique agréé par l’Etat afin de comparer l’ambiance acoustique prévisionnelle future avec et sans aménagement de la 3ème voie. Les articles R571-44 et suivant le Code de l’environnement spécifient que si le projet modifie de façon significative l’ambiance acoustique (augmentation supérieure à 2 décibels (A) entre les situations futures avec et sans aménagement), le maître d’ouvrage a l’obligation de mettre en place des protections acoustiques adaptées. Les aménagements susceptibles d’améliorer le contexte acoustique seront étudiés par VINCI Autoroutes dans le cadre du projet d’aménagement de l’autoroute A10 entre Poitiers et Veigné.

Projet autoroute A10 2X3 voies

Respect de la qualité de l'air

Concernant la qualité de l’aire, l’entreprise Fluidyn France a dressé un état des lieux à partir des données bibliographiques existantes (mesures en continu réalisées par Lig’Air et Atmo Poitou-Charentes – deux associations agréées pour la surveillance de la qualité de l’air, Schémas Régionaux du Climat et de l’Energie, etc.) et de deux campagnes de mesures (une de quinze jours à l’automne 2015 et l’autre, également de quinze jours, au printemps 2016). Afin de caractériser la qualité de l’air aux abords de l’autoroute A10, les concentrations en dioxyde d’azote et en benzène ont été mesurées en une cinquantaine de points.

Les résultats de ces mesures montrent un dépassement du seuil réglementaire de 40 µg/m3 sur trois sites se situant à l’intersection de l’autoroute A10 avec une route départementale très circulée.

Quant aux mesures de benzène, elles indiquent non seulement des concentrations inférieures au seuil réglementaire (5 µg/m3), mais aussi à l’objectif de qualité, plus exigeant (2 µg/m3).

Quelle que soit l’origine des pollutions, VINCI Autoroutes tient à surveiller les différentes concentrations. En améliorant la fluidité du trafic, la modernisation de l’autoroute a notamment vocation à lutter contre les émissions de gaz à effet de serre.

Pour mieux comprendre - La qualité de l’air, quelles données mesure-t-on ?

Projet autoroute A10 2X3 voies

 

Les campagnes de mesure prennent en compte le dioxyde d’azote (NO2) et le benzène (C6H6). Le premier se forme dans l’atmosphère à partir du monoxyde d’azote, qui se dégage essentiellement lors de la combustion de combustibles fossiles, via notamment les pots d’échappement des véhicules. Cela explique pourquoi les taux d’oxyde d’azote sont plus importants près des grandes artères de circulation. Quant au benzène, il s’agit d’un composé volatile naturellement présent dans l’atmosphère, y compris dans l’air intérieur des habitations. Il peut être émis lors de la synthèse chimique de certains hydrocarbures, par les activités industrielles ou encore via les gaz d’échappement automobiles.